L’histoire des mycologiades

De 1888 à nos jours, découvrez l’histoire des Mycologiades de Bellême.


Bellême est une petite cité de caractère (1600 habitants) située dans le Perche à l’orée de la forêt domaniale de Bellême. Les activités mycologiques favorisées par le voisinage de la forêt de Bellême, n’ont pas attendu la création “officielle” des Journées de Bellême pour investir la petite cité Percheronne.

Dès 1888 , on retrouve dans les archives, associées à des noms de Mycologues connus, des traces d’activités mycologiques dans la forêt de Bellême.

C’est en 1932 que le nom d’Albert Leclair, alors jeune Bellêmois, entre dans l’histoire des Journées. Son souvenir y demeure puisque l’exposition du dimanche porte son nom.

Mais ce n’est qu’en 1953 que Georges-René Roy, alors jeune pharmacien, propose au Syndicat d’Initiative d’organiser, pour clore la saison touristique Bellêmoise, une exposition de champignons dans le hall de la Mairie. Cette toute première manifestation Mycologique fut un succès et la logistique se mettait en place.
Il a suffit de la rencontre d’un Mycologue renommé Albert Leclair et d’un pharmacien dynamique pour que naissent les Journées de Bellême.

L’année 1979 marque un “bond” spectaculaire dans la fréquentation des Journées avec 40 % de plus en une seule année. L’organisation s’avérait alors de plus en plus lourde pour les bénévoles.

C’est en 1982 qu’apparaît la dénomination “Mycologiades” inventée par Georges-René Roy et déposée depuis à l’INPI.

1990 est l’année de la création du concours du Cèpe d’Or, d’argent et de Bronze, destiné aux jeunes de 18 à 25 ans, dans le but de favoriser l’émergence de jeunes mycologues et de les fidéliser à Bellême. C’est aussi l’année de la création du Prix UTIP devenu depuis concours Mycopharm, destiné aux pharmaciens et préparateurs en pharmacie.

1991 marque la création du Comité d’Organisation des Mycologiades Internationales de Bellême (COMIB) au sein de l’Office de Tourisme. Ces bénévoles s’entourent aussitôt d’un Comité Scientifique composé d’éminents Mycologues Européens qui mettent, eux aussi bénévolement, leur compétence au service des Mycologiades constituant ainsi le garant du sérieux des Journées.

1992 , année de l’Europe, les Mycologiades deviennent Internationales. Les groupes de niveaux (bons – moyens – débutants) pour les sorties-cueillettes sont crées, avec encadrement pédagogique pour chaque groupe.

1993 marque le création de la journée spécialisée du jeudi particulièrement destinée aux Mycologues confirmés.

1995 , mise en place des Journées destinées aux élèves du secteur scolaire de Bellême (mini-conférences, sorties-cueillettes et étude des récoltes puis mise en place de mini-exposition dans chaque école).

1998 , le COMIB se constitue en association loi 1901 indépendante. La Ville de Bellême met à la disposition de l’Association un emploi-jeune.

2002 , célébration des 50èmes Journées Mycologiques de Bellême avec :

• l’inauguration officielle de la Place Roger Heim du nom d’un célèbre Mycologue.

• L’édition d’un ouvrage : “50 ans de Mycologie à Bellême” relatant l’évolution des Journées depuis leur création et contenant la liste complète des espèces répertoriées à Bellême en 50 ans de Mycologie.

2003 – 2010, les Journées Mycologiques se sont déroulées conformément au programme établi.